Le secret pour recueillir des secrets

 

Selon des chercheurs de l’Université du Queensland, il vaut mieux être affirmé et compatissant qu’enthousiaste et poli si vous voulez qu’on vous fasse des confidences.

Le Dr James Kirby du département de psychologie de l'Université du Queensland, en collaboration avec le professeur Michael Slepian de l'Université de Columbia, expert en psychologie des secrets, a examiné avec qui nous partageons nos secrets.

"Nous avons constaté que la compassion et l'affirmation de soi étaient des facteurs clés de la personnalité pour recueillir plus de secrets, tandis que la politesse et l'enthousiasme ne l'étaient pas", a déclaré le Dr Kirby.

"Les gens avaient déclaré que la politesse était très importante pour eux lorsqu'ils choisissaient les personnes à qui ils feraient des confidences, mais en réalité, ils ne se sont pas confiés à des gens polis." Les chercheurs ont mené cinq études, collectant des informations auprès de plus de 1000 participants, notamment des données auto-évaluées.

L'accent a été mis sur les quatre aspects qui, selon les psychologues, caractérisent presque tous les comportements sociaux : la compassion et la politesse (qui constituent l'agrément), l'affirmation de soi et l'enthousiasme (qui constituent l'extraversion).

« Les personnes étaient plus susceptibles de révéler des secrets à des personnes empathiques, attentionnées et affirmées dans leurs interactions sociales», a déclaré le Dr Kirby.

« À l’inverse, les gens avaient moins tendance à se confier à des personnes qui appréciaient simplement les interactions sociales, qui faisaient preuve d’enthousiasme ou qui se concentraient sur le respect des règles et normes sociales et qui faisaient preuve de politesse.

« Plus les gens expriment de l'empathie, de la compassion et le désir d'aider les autres, plus les autres leur confient des secrets - nous nous confions à ceux que nous attendons de ne pas porter de jugement, qui sont attentionnés et motivés à aider.

L'autre trait interpersonnel qu'il est important de confier est l'affirmation de soi.

"Nous pensons que c'est le cas, car le but de la confiance est d'obtenir de l'aide de la part du confident.

Ceux qui ont confiance en eux aideront et agiront même en présence d'obstacles", a-t-il déclaré.

« Les gens ne se confient pas seulement à ceux qui sont motivés à aider, mais à ceux qui sont plus susceptibles d’avoir la volonté de prendre des mesures concrètes lorsque cela est nécessaire.

"De même, les gens enthousiastes peuvent ne pas être considérés comme suffisamment sérieux pour un confident."

L'étude est publiée dans le Bulletin de la personnalité et de psychologie sociale.

 

 


Voir également

Informations et Conseils pour étudier en Australie

Les universités australiennes




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2018-4-03






Commentaires

Article sans commentaire.