Financement pour créer une équipe d’expertise médico-légale de pointe

 

Un groupe d'universités et d'organismes de police judiciaire a reçu un financement du gouvernement australien pour former la prochaine génération d'experts médico-légaux.

L’équipe de l’Université du Queensland s’emploie à améliorer la façon dont les services de police et les organismes de sécurité nationale interprètent les preuves sur les scènes de crime.

Le professeur agrégé Jason Tangen de l'École de psychologie de UQ a déclaré que le projet visait à transformer les novices en experts plus rapidement.

« Les services de police subissent des pressions pour mettre au point des pratiques de formation plus rigoureuses, allant au-delà de la simple intuition et de la tradition», a déclaré le Dr Tangen.

« Nous développons une expertise en nous appuyant sur les sciences cognitives, les sciences de l’éducation, la médecine, la criminologie et le droit.

« En travaillant ensemble, nous développerons des programmes de formation nationaux pour former des experts précis, fiables et en constante amélioration.»

Contrairement à la croyance populaire et aux émissions de télévision, les comparaisons médico-légales (telles que les analyses d'empreintes digitales) sont effectuées par des humains et non par des ordinateurs.

Cependant, très peu de recherches ont été menées sur les performances de ces examinateurs et sur la meilleure façon de les former.

L’équipe a passé les huit dernières années à tester des examinateurs d’empreintes digitales et à démontrer que l’expertise en matière d’identification médico-légale était généralement rapide et précise.

Cette recherche sera désormais utilisée pour concevoir des outils et des programmes de formation pour tous les principaux services de police australiens.

« Cette collaboration entre plusieurs agences pourrait conduire à des verdicts plus fiables dans les salles d'audience et aider à prévenir les erreurs judiciaires», a déclaré le Dr Tangen.

" Le maintien de normes élevées en matière de prise de décision médico-légale est essentiel pour garantir que des personnes innocentes ne soient pas condamnées à tort, et cela contribuera à protéger l'Australie contre le terrorisme et le crime."

Le sergent Duncan McCarthy de la division des services médico-légaux du service de police du Queensland a déclaré que l'équipe avait mis en place les meilleures pratiques qui étaient devenues la référence internationale en matière de sciences criminelles.

« Nous avons déjà fait d’excellents progrès pour faire progresser l’état de la recherche en criminologie et je suis impatient de travailler avec cette nouvelle équipe pour optimiser nos procédures de formation », a déclaré le sergent McCarthy.

« Notre collaboration nous permettra de développer et de tester une série de méthodes de formation pour renforcer et accélérer nos programmes actuels.»

Le projet a reçu un financement de 364 188 dollars dans le cadre du programme de projets de liaison du Conseil australien de la recherche (ARC).

Outre le financement en espèces et en nature de l'UQ et des partenaires des universités et de l'industrie, le financement total s'élève à plus de 1,3 million de dollars.

Les partenaires industriels du projet sont la police fédérale australienne, le service de police du Queensland, la police de Victoria, le service de police de NSW, le service de police de WA et l'institut national de police scientifique australien-néo-zélandais.

Les universités partenaires sont l’Université de Melbourne, l’Université de Murdoch, l’Université de New South Wales et l’Université de la Colombie-Britannique, au Canada.

L'Université du Queensland a reçu un total de 12 subventions lors de la dernière annonce de projets de liaison ARC.

 

 


Voir également

Informations et Conseils pour étudier en Australie

Les universités australiennes




Auteur: Yasmina Slimani
Date de Publication: 2018-6-15






Commentaires

Article sans commentaire.