Un nouveau jeu pour suciter des vocations scientifiques

 

Pieuvre, serpent arc-en-ciel et canard démon - ils sont tous sur les cartes des futurs scientifiques, grâce à un nouveau jeu d’une doctorante de l’Université du Queensland.

Ariel Marcy, étudiante en biologie à la Faculté des sciences de UQ, a créé une version gratuite du jeu à partir de laquelle elle a écrit son livre Go Extinct !.

Le jeu original est centré sur l’arbre d’évolution des vertébrés terrestres (animaux dotés d’une épine dorsale vivant sur terre), mais une nouvelle plate-forme en ligne permet aux participants de créer le même jeu autour des arbres d’évolution de différents groupes d’animaux et de plantes australiennes.

" Il peut s'agir des animaux de la Grande Barrière de Corail, des marsupiaux (mammifères à poche tels que les kangourous et les diables de Tasmanie), les anciens dinosaures d'Australie, les plantes à fleurs australiennes ou même des serpents venimeux", a déclaré Mme Marcy.

« Les enfants conçoivent le tableau en organisant les animaux comme ils le souhaitent, tandis que la plate-forme assure leur précision scientifique.

« Ensuite, ils choisissent les animaux qui devraient représenter les principaux groupes de l’arbre. Par exemple, dans la mégafaune, vous pouvez choisir entre le Thunder Bird ou le Demon Duck of Doom pour représenter le groupe d'oiseaux dinosaures.

« Enfin, les joueurs peuvent prendre des décisions esthétiques sur les couleurs des cartes et du tableau avant de les imprimer pour une séance de jeu de société épique sur la science.

« Les élèves peuvent travailler ensemble en équipe dans une salle de classe pour créer un jeu qui convient à la leçon ou utiliser ce jeu pour mettre en contexte les choix qu'ils ont faits dans leur propre recherche.»

Le jeu original a attiré des récompenses et la presse internationale, et Mme Marcy a déclaré qu'elle espérait que la version à faire soi-même encouragerait davantage d'étudiants à poursuivre des études scientifiques.

« En tant que femme scientifique, je pense que le message de la créativité scientifique est sous-vendu et qu’on peut faire beaucoup mieux», a-t-elle déclaré.

« Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les jeux sont un bon promoteur de la science, et voici l'une des meilleures: on peut penser que la science consiste à utiliser des observations pour concevoir le système plus vaste dans lequel elles s'insèrent.

« Les jeux sont des systèmes amusants et qui incitent les joueurs à trouver des stratégies pour optimiser ces systèmes.

« Pour cette raison, les systèmes de jeu inspirés des systèmes scientifiques ont une capacité unique à inciter les joueurs à découvrir la science par eux-mêmes tout en les incitant à se comporter en scientifiques.

« Pendant qu’ils jouent, ils testent constamment ce qui fonctionne le mieux, puis observent si le système s’est comporté comme prévu.

" En d'autres termes, un jeu peut être un moyen formidable de comprendre quelque chose qui semble compliqué lorsque vous expérimentez le système en réel."

Le jeu propose des œuvres du paléontologue Anthony Romilio de UQ, garantissant sa précision scientifique.

Pour accéder au jeu, c’est ici :

https://www.steamgalaxy.com/design-your-own-game/

 

 


Voir également

Informations et Conseils pour étudier en Australie

Les universités australiennes




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2018-4-30






Commentaires

Article sans commentaire.