Mise en place de corridors pour les étudiants internationaux à partir d'août 2021

Le gouvernement fédéral australien a imposé une interdiction aux étudiants étrangers d'entrer en Australie au début de l'épidémie mondiale de Covid-19, à laquelle l'Australie n'a pas été exposée. Toutefois cette décision prise sous le coup de la panique mondiale provoquée par la découverte d'un virus inconnu n'est plus tenable aujourd'hui et surtout n'est plus justifiée ni justifiable. Sous la pression de "Universities Australia", organe de représentation des universités australiennes, le gouvernement fédéral a accepté le principe d'un retour "prudent et progressif "des étudiants internationaux en Australie à partir d'août 2021.

 

Une décision à 40 milliards de dollar par an

Le coût de la décision du gouvernement australien de fermer les frontières aux étudiants internationaux a réduit les revenus des universités australiennes provenant des frais d'inscription des étudiants et a coûté à l'économie nationale un montant estimé à 40 milliards de dollars australiens par an.

 

Les étudiants internationaux et la recherche sont le moteur de l'économie australienne

L'enseignement supérieur australien a subi une baisse de revenus de 1,8 milliard de dollars australiens en 2020 et "Universities Australia", l'organe de représentation des universités australiennes estime qu'au moins 2 milliards de dollars australiens supplémentaires seront perdus en 2021. Or, le secteur universitaire australien ne peut pas supporter ces pertes sans porter gravement atteinte à la productivité nationale et à la base de connaissances du pays. Permettre aux étudiants internationaux de revenir stimulerait l'économie australienne de 2 milliards de dollars australiens au cours des 12 prochains mois.

 

Plan d'urgence de "Universities Australia" pour permettre le retour des étudiants internationaux en Australie

Catriona Jackson, directrice générale de "Universities Australia", a déclaré qu'un plan permettant le retour en toute sécurité des étudiants internationaux était nécessaire de toute urgence. Le plan conçu par Universities Australia implique une mise en quarantaine de sécurité des étudiants provenant de "pays à faible risque", comme la France par exemple.

Le gouvernement australien en faveur d'une mise en place de corridors pour les étudiants internationaux en provenance de pays sûrs à partir de fin 2021

Les universités australiennes ont donc salué la décision du gouvernement fédéral, annoncée le 11 mai dernier, de lancer un "programme pilote" permettant à certains étudiants internationaux de revenir en Australie fin 2021, tout en augmentant progressivement les retours à partir de la rentrée de février 2022. "Ces programmes pilotes permettront de tester le principe des corridors pour un retour à plus grande échelle des étudiants internationaux en 2022", a déclaré M. Jackson. "La recherche et le développement universitaires seront essentiels à court terme pour faire face à la pandémie de COVID, ainsi que pour construire une économie prospère et mondialement compétitive à l'avenir."

 

La recherche, un secteur prioritaire vital pour l'Australie

Selon Mme Jackson, le nouveau plan reconnaît le caractère central de la recherche pour le redressement national : "Il permet de sauver des emplois et des capacités de recherche. "Le secteur universitaire continuera à travailler avec le gouvernement sur des plans à long terme pour assurer la durabilité de la recherche", a-t-elle déclaré.

 

Nombreuses mesures complémentaires en faveur de l'enseignement supérieur dans le budget australien 2021

Les universités australiennes ont également accueilli favorablement les annonces faites lors de la présentation du budget fédéral annuel, mardi soir. Ces annonces visent à renforcer les compétences du personnel soignant dédié aux personnes âgées, à planifier les besoins en main d'oeuvre dans ce secteur, à lutter contre la violence sexiste et à améliorer les ressources en matière de santé mentale. "Les universités sont le lieu où la prochaine génération de travailleurs acquerra ses compétences, que ce soit dans le domaine des soins aux personnes âgées, de la santé mentale ou de la prévention de la violence, et améliorera la vie de tous les Australiens, quels que soient leur origine ou leur situation", a déclaré M. Jackson.

D'autres annonces budgétaires concernant le secteur de l'enseignement supérieur incluent :

  • Un nouveau fonds de 54 millions AU$ pour soutenir les collaborations scientifiques et technologiques d'importance stratégique avec des partenaires mondiaux.
  • 42,4 millions de dollars australiens sur sept ans pour mettre en place le programme "Boosting the Next Generation of Women in Science, Technology, Engineering and Mathematics (STEM)" en cofinançant des bourses d'études pour les femmes dans les STEM en partenariat avec l'industrie.
  • 216,7 millions de dollars australiens sur trois ans, à partir de 2021-22, pour accroître et améliorer les compétences du personnel soignant pour les personnes âgées grâce à des bourses et des places supplémentaires pour les infirmières. -
  • 27,8 millions de dollars australiens pour augmenter le nombre d'infirmiers, de psychologues et de praticiens paramédicaux travaillant dans des établissements de santé mentale, grâce à 280 bourses d'études et 350 stages cliniques.
  • 1,1 million de dollars australiens sur deux ans, à partir de 2020-21, pour créer de nouvelles filières d'emploi pour les étudiants et renforcer les incitations financières pour que les les étudiants s'inscrivent à des "doctorats industriels".
  • Un financement supplémentaire pour les prix australiens pour l'enseignement universitaire.
  • Des bourses d'études supérieures supplémentaires pour les infirmières et les professionnels de la santé aborigènes et insulaires du détroit de Torres afin de leur permettre d'obtenir des qualifications officielles en matière de soins aux personnes âgées et soins de la démence.

 




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2021-5-16








Commentaires

Article sans commentaire.