Bientôt des ressources en accès libre pour remplacer les manuels universitaires jugés trop chers par les étudiants

Pour les étudiants universitaires, les manuels ont été à la fois une aide et un problème. Avoir la plupart des lectures essentielles dans un seul volume permet d'accéder facilement aux ressources. L'inconvénient est le poids, et le prix.

Au cours de la dernière décennie jusqu'en 2013, le prix des manuels dans le monde a augmenté de 82%, soit environ le triple du prix de l'inflation. Du coup ils deviennent de moins en moins accessibles aux étudiants.

En Australie, les manuels coûtent des centaines de dollars chacun. Pour un cours de droit administratif, un étudiant peut dépenser A $ 123.95 sur un seul livre. Un investissement élevé pour un cours.

Le syndicat national des étudiants d'Australie a lancé une campagne visant à rendre les manuels moins chers, appelant à la suppression des restrictions à l'importation des livres.

La solution proposée: Créer une publication électronique en libre accès.
Mais l'adoption d'un tel modèle en accès ouvert aux États-Unis bouleverse radicalement l'industrie très rentable des manuels universitaires.
L'industrie des manuels scolaires rapporte 14 milliards de dollars américains par an aux États-Unis et les recettes des éditeurs australiens pour les manuels scolaires sont d'environ 400 millions de dollars.

La tendance aujourd'hui est de créer des manuels en libre accès, ce qui signifie que tout étudiant ou membre du public, pourrait accéder aux textes appropriés en ligne gratuitement.

En octobre dernier, le Congrès américain a annoncé l'introduction d'un programme de financement compétitif appelé "Affordable College Textbook Act" pour soutenir la création et l'utilisation de manuels universitaires en accès ouverts.
Cela signifie que les manuels de haute qualité seront facilement accessibles aux étudiants, aux professeurs et au public dans le monde entier.

Comment les manuels en accès ouvert changeraient-ils l'éducation?

Jusqu'à présent, le mouvement pour l'accès ouvert s'est concentré sur la mise à la disposition au monde entier de la recherche financée par des fonds publics.
En Australie, plus de 400 000 publications de recherche en libre accès sont disponibles en ligne dans les universités australiennes, avec environ 32 millions de téléchargements cette année.

Des études menées aux États-Unis ont montré que les manuels en libre accès sont associés à une meilleure rétention des étudiants, à des notes plus élevées et à une plus grande alphabétisation.
Une étude réalisée par des étudiants de la Virginia State University School of Business a révélé que les étudiants utilisant ces manuels avaient tendance à avoir des notes plus élevées et des taux d'échecs et d'abandons inférieurs aux étudiants qui suivaient des cours non étayés par des textes.

Les résultats d'une étude menée auprès de 5 000 étudiants de dix établissements américains utilisant des ressources éducatives en accès libre et plus de 11 000 étudiants utilisant des manuels commerciaux, ont montré que "les étudiants dont les professeurs optent pour les ressources en accès libre, ont généralement obtenu de meilleurs résultats que les étudiants utilisant des manuels commerciaux assignés.

Il existe différents modèles pour la création de manuels en libre accès.

Le modèle "Gold" permet de faire des paiements aux éditeurs traditionnels pour rendre les textes accessibles en libre accès. Ce système bien développé sur le marché de la presse s'étend progressivement aux livres.

Il existe maintenant des centaines de manuels en libre accès - la plupart de ceux qui figurent dans la bibliothèque Open Textbook Library ont été publiés par les universités.

Le système en libre accès pose un défi aux éditeurs qui ont longtemps compté sur les profits dégagés par les manuels scolaires. Toutefois le changement de modèle économique n'en est encore qu'à ses débuts.

Par ailleurs, comme le montre cet exemple aux États-Unis, changer la mentalité de l'université n'est pas facile! L'année dernière, un professeur agrégé de mathématiques à la California State University a été réprimandé pour avoir assigné à ses étudiants du matériel en libre accès accompagnée d' une option de manuels scolaires moins coûteuse que celle de 180 dollars US recommandée par son département.

En Australie, l'Université nationale australienne (ANU) a lancé une expérience audacieuse en proposant des manuels électroniques en libre accès. Trois manuels ont été publiés à ce jour, et d'autres sont prévus.

Les expériences des trois premiers manuels (en droit, en botanique et en langues) indiquent que les élèves sont capables d'utiliser ces matériaux différemment avec de meilleurs résultats académiques.
Grâce à ce système les étudiants sont plus à même de terminer leur diplôme et d'obtenir de bons résultats.

En outre les manuels en accès libre peuvent être modifiés rapidement pour garantir que le matériel le plus à jour est en ligne. Des ressources pratiques constituées à partir d'expériences de classe sont élaborées pour favoriser le meilleur apprentissage possible.

Les manuels en libre accès peuvent avoir un impact énorme sur l'apprentissage des élèves. Il est temps pour l'Australie de tirer les leçons des initiatives américaines et de faire un grand pas en avant.

Article original écrit par : Roxanne Missingham, bibliothécaire universitaire, Université Nationale Australienne (ANU)

 

Cet article a été publié à l'origine sur "The Conversation".




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2016-3-02






Commentaires

Article sans commentaire.