L’université de Melbourne classée dans le top 10 mondial pour l’employabilité de ses diplômés


L’université de Melbourne est entrée dans le cercle prestigieux des 10 premières universités dans le monde pour le taux d’emploi de ses diplômés, tel que mesuré par le « QS Ranking 2018 » qui classe les universités en fonction de critères d’employabilité de leurs étudiants.

En 2017 l’université de Melbourne était à la 11ème place.
En 2018 elle a bondi à la 7ème place.
Au coeur de ce succès, il y a ce qu’on appelle le “Melbourne Model”.
Ce modèle de structure et de contenu des enseignements universitaires, unique en Australie, fut mis en place à l’université de Melbourne dès 2008 par un vice chancelier aussi visionnaire que courageux, le professeur Glyn Davis.

Ce modèle était apparu comme une véritable révolution à l’époque, il y a seulement 10 ans.
Le fait est qu’il transformait radicalement le mode d’envisager les formations procurées aux étudiants, dans leurs contenus, leur durée et dans l’approche pédagogique.
Alors que les cadres de qualifications anglo-saxons classiques sont généralement basés sur le modèle d’une Licence spécialisée et en 3 ou 4 ans selon les filières, le « Melbourne Model » a développé des cursus plus longs, plus riches et plus flexibles.

Le point de départ de ce modèle était la volonté de Glyn Davis de concevoir pour l’université de Melbourne, un modèle de formation combinant ce qu’il y avait de mieux en Europe, en Asie et aux Etats-Unis.
L’objectif était en parallèle d’internationaliser les programmes de l’université et d’aligner les structures des diplômes avec le modèle de Bologne.
Pour l’université de Melbourne la résolution de cette équation aboutit au remplacement de 96 programmes de licences spécialisées par seulement 11 licences pluridisciplinaires (en 3 ans) orientées autour de thèmes centraux (100 thèmes offerts en 2017) et une gamme de Masters spécialisés (en 3 ans) préparant aux meilleures pratiques professionnelles.

Beaucoup de sceptiques à l’époque, avaient parié sur l’échec de ce modèle et prédisaient un déclin de l’université de Melbourne.
En 2018 on ne peut que constater, au contraire, le succès de l’université et le bien fondé des orientations prises il y a 10 ans.
L’université de Melbourne est classée N°1 en Australie.
Elle accueille environ 40 000 étudiants chaque année, dont 15 000 étudiants internationaux issus de 100 pays.
Son réseau d’anciens se compose de 200 000 étudiants dont 35 000 vivent à l’étranger répartis dans 140 pays.

Comme le souligne le Professeur Margaret Sheil, actuelle Vice-Chancelière de l’Université de Melbourne.
“Le "Melbourne Model" permet de former des diplômés résilients qui entrent sur le marché du travail dotés d’un équilibre de compétences hautement recherché alliant : savoir-faire technique, aptitude à communiquer efficacement et qualité des relations interpersonnelles »
“Nous avions introduit le « Melbourne Model » pour répondre aux attentes d’un monde du travail en mutation.
Parce que la vie professionnelle devient plus complexe, les universités se doivent d’équiper leurs étudiants d’une gamme de compétences beaucoup plus variée et flexible.
Sur un marché de l’emploi très concurrentiel, une solide culture générale apportée par la licence, associée à une expertise professionnelle au niveau Master permet à nos étudiants de se différencier auprès des employeurs du monde entier.”

Le classement mondial d’employabilité de QS est établi à partir de 5 critères principaux :

  • la réputation de l’université auprès des employeurs,
  • les postes occupés par les anciens,
  • les partenariats établis par l’université avec les employeurs,
  • la force et la qualité de liens « employeurs/étudiants » organisés par l’université et, bien sûr, last but not least,
  • le taux d’embauche des diplômés.

Les 10 premières universités au classement mondial QS Employabilité 2018 sont : Signalons que le 1er établissement d’éducation supérieure français arrivant dans ce classement est l’école polytechnique (28 ème place), ce qui représente une prouesse compte tenu de la faible taille de l’établissement (780 étudiants):
Viennent ensuite Centrale Supelec (80ème), puis Sciences Po (170ème).
La première université française à apparaitre dans le classement est UPMC (180ème).
L’université Paris 1 Panthéon Sorbonne et l’université Paris Dauphine, PSL sont ex aequo à la 250ème place.

L'université de Melbourne (UniMelb) est la première université de recherche d'Australie. Elle offre la quasi totalité des filières d'études.
L'université offre des programmes reconnus dans le monde entier aux niveaux Licence, Master et recherche.

 

+ d'informations ? Contactez-nous !




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2017-9-20






Commentaires

Article sans commentaire.