Les raies Manta géantes chassent dans les profondeurs

Une recherche de l'université du Queensland montrant que les raies Manta géantes sont les prédateurs des grands fonds se révèle capitale dans la lutte pour la protection des espèces.

On savait que les raies Manta géantes se nourrissaient de zooplancton près de la surface de l'océan, mais une nouvelle étude conjointe de l'Université du Queensland et de la Marine Megafauna Foundation a découvert qu'elles sont aussi des prédateurs des grands fonds marins.

Katherine Burgess, étudiante au doctorat à l'École des sciences biomédicales de l'Université du Québec, a déclaré que la raie Manta géante était l'un des animaux emblématiques du monde marin, mais on en savait peu sur ses habitudes alimentaires.

" Les connaissances antérieures sur le régime alimentaire des raies Manta géantes reposaient sur des observations de l'activité alimentaire sur le zooplancton de surface dans des sites d'agrégation bien connus", a déclaré Katherine Burgess.

" Les raies Manta géantes se trouvent dans les eaux tropicales et tempérées du monde entier et peuvent atteindre jusqu'à 7 mètres de large, pesant jusqu'à 1350 kg, bien que leur taille moyenne soit de quatre à cinq mètres.

Katherine Burgess a indiqué que l'étude avait débuté en 2010 et se concentrait sur l'Ile de la Plata, au large de la partie continentale de l'Equateur, qui accueille de façon saisonnière le plus grand rassemblement de raies manta géantes au monde.

La raie Manta géante est répertoriée comme vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature parce que sa population a considérablement diminué au cours des 20 dernières années en raison de la surpêche.

Katherine Burgess a expliqué que les chercheurs examinaient normalement le contenu de l'estomac pour déterminer le régime alimentaire d'un animal, mais une telle procédure potentiellement angoissante ou létale n'était pas appropriée avec une espèce vulnérable.

" Nous avons étudié le régime alimentaire des raies Manta géantes en utilisant des tests biochimiques, tels que l'analyse des isotopes stables, qui fonctionne sur le paradigme " tu es ce que tu manges ", a-t-elle déclaré.

" Ces tests peuvent déterminer ce que les animaux ont mangé en examinant un morceau de tissu d'une biopsie musculaire d'un animal en liberté."

Mme Burgess a indiqué que l'étude suggérait que l'essentiel du régime alimentaire des raies manta géantes provenait des eaux profondes plutôt que du zooplancton de surface.

Selon le professeur Anthony Richardson, scientifique à l'École de mathématiques et de physique de l'Université du Queensland et à la division Océans et atmosphère du CSIRO, 27% des rations des raies Manta géantes provenaient du zooplancton de surface et 73% provenaient de sources "mésopélagiques". y compris les poissons de 200m à 1000m sous la surface de l'océan.

"L'océan des grands profondeurs est la prochaine frontière pour la pêche en haute mer, et nous ne faisons que prendre conscience de la dépendance potentielle à cette zone d'une mégafaune marine", a déclaré le professeur Richardson.

La recherche, publiée dans le journal Open Society de la Royal Society, était une collaboration entre l'Université du Queensland, la "Marine Megafauna Foundation" et "Proyecto Mantas Ecuador".

 




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2016-11-30






Commentaires

Article sans commentaire.