Accord avec le gouvernement australien pour la fourniture du vaccin contre le Covid-19 de l'Université du Queensland

51 millions de doses du vaccin candidat COVID-19 de l'université du Queensland en pré-commande

L'Université du Queensland (UQ) , en Australie, à la suite des résultats positifs des tests pré-cliniques de son candidat vaccin Covid-19 menés par Viroclinics-DDL aux Pays-Bas, vient de signer un accord avec le gouvernement australien pour la fourniture de doses du vaccin.

La société mondiale de biotechnologie CSL Ltd fournira au gouvernement australien 51 millions de doses du vaccin candidat COVID-19 de l'université du Queensland si celui-ci s'avère efficace, selon un protocole d'accord annoncé le 7 septembre dernier. CSL prévoit que la première tranche de doses sera disponible d'ici la mi-2021, et des doses supplémentaires suivront fin 2021 et début 2022, si les essais cliniques en phase avancée sont concluants.

Le nombre total de vaccins commandés par le gouvernement australien est basé sur un régime de deux doses par personne.

Le PDG et directeur général de CSL, Paul Perreault, a déclaré que CSL avait investi des ressources importantes dans le développement rapide et la fabrication à grande échelle du candidat vaccin - UQ-CSL V451.
"Avec des partenaires tels que l'Université du Queensland et la Coalition de préparation à l'épidémie (CEPI), nos équipes de développement et de fabrication ont travaillé extrêmement dur pour faire avancer ce programme afin de garantir la disponibilité d'un vaccin sûr et efficace si les études cliniques s'avéraient concluantes", a déclaré M. Perreault.

L'université du Queensland entreprend actuellement une étude clinique de phase 1 pour évaluer la sécurité et la réponse immunitaire générée chez des volontaires sains.
La vice-chancelière de UQ, le professeur Deborah Terry, a déclaré que l'annonce reconnaît le vaccin comme l'un des principaux candidats actuellement en cours d'essais cliniques.

"Nous sommes extrêmement fiers des contributions des chercheurs de l'Université du Queensland en réponse à la pandémie de COVID-19, et cela est particulièrement évident dans le cadre du programme de vaccination", a déclaré le professeur Terry.
"UQ a la réputation de dédier ses innovations et ses découvertes à la recherche de solutions aux problèmes mondiaux. Aujourd'hui plus que jamais, les Australiens sont conscients de l'importance de l'investissement dans la recherche".
"Nous sommes énormément reconnaissants aux habitants du Queensland qui se sont portés volontaires pour nos essais de phase I, en répondant massivement à l'appel de la semaine dernière pour des volontaires âgés de 56 ans et plus".

Si les résultats de la phase 1 s'avèrent concluants, CSL assumera l'entière responsabilité des essais cliniques ultérieurs, la production requise étant en cours dans les installations de fabrication biotechnologiques de CSL à Melbourne. M. Perreault a déclaré que si les études pré-cliniques et les premiers essais cliniques pour le vaccin UQ-CSL V451 sont prometteurs, il est impossible de prédire le niveau de succès que le candidat aura dans les essais cliniques de dernière phase.

"L'objectif de CSL est de produire un vaccin sûr et efficace", a déclaré M. Perreault.
"Il est important qu'à l'issue des essais cliniques, le public ait confiance dans le vaccin UQ-CSL V451, qui utilise la plate-forme technologique bien établie des protéines recombinantes, et dans l'adjuvant MF59®, propriété de Seqirus, qui a un bilan de sécurité étendu chez l'homme".

 




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2020-9-25








Commentaires

Article sans commentaire.