Un nouveau centre national australien pour étudier la santé cognitive.

Un nouveau centre national de recherche sur la santé cognitive, basé à l'ANU, a été lancé pour aider les chercheurs australiens à prévenir le déclin cognitif.

Le Centre d'excellence en recherche cognitive du NHMRC est le premier du genre en Australie et sera basé à l'École de recherche sur la santé de la population de l'Université nationale Australienne.

Le Centre sera une collaboration nationale et internationale de chercheurs, de cliniciens, de décideurs et de consommateurs de premier plan qui se concentreront sur la promotion de la santé cognitive et la prévention du déclin cognitif.

Le professeur Kaarin Anstey, qui dirigera le Centre, a déclaré qu'il identifiera les facteurs de risque, mènera des études d'intervention pour améliorer la fonction cognitive et élaborera des lignes directrices et des modèles pour les nouvelles politiques.

"Le nouveau Centre nous permettra de travailler en partenariat avec nos principales parties prenantes afin que nous puissions faire une réelle différence pour la communauté australienne", a déclaré le professeur Anstey.

La santé cognitive couvre une gamme de capacités telles que la mémoire, la capacité de raisonnement, le temps de réaction et la vitesse de planification et de traitement, ainsi que tout ce qui permet aux gens d'apprendre, d'acquérir des compétences, de s'adapter et de fonctionner efficacement.

Le vice-chancelier de l'ANU, le Professeur Brian Schmidt, a déclaré que le Centre marquait une nouvelle ère passionnante pour l'ANU et ses partenaires, réunissant des compétences nationales et internationales dans des disciplines telles que la psychologie, la santé publique, la psychiatrie, la neurologie, l'économie et la biostatistique.

« Félicitations à tous les chercheurs et partenaires qui ont appporté leur fruit, à collaborer à des recherches qui présentent un fort potentiel pour le bien public et qui mettent l'accent sur le renforcement des capacités et l'application des connaissances», a déclaré le professeur Schmidt.

Le nouveau centre a reçu 2,5 millions de dollars du NHMRC.

Un deuxième site important sera au Département de psychiatrie de l'Université de Melbourne, dirigé par le professeur Nicola Lautenschlager.

Le centre comprendra également des chercheurs éminents de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud, de l'Université d'Exeter au Royaume-Uni, de l'Université catholique australienne et du Baker International Diabetes Institute.




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2016-6-16






Commentaires

Article sans commentaire.