L'Université Nationale Australienne, un investisseur socialement responsable

 

L'Université Nationale Australienne a adopté une politique d'investissement socialement responsable (ISR) en juillet 2013, devenant à l'époque l'une des rares universités dans le monde à utiliser l'investissement responsable comme outil d'investissement actif.
L'ISR est également une reconnaissance de la responsabilité de l'Université en tant qu'investisseur institutionnel dans la poursuite de ses objectifs en matière de responsabilité sociale et de développement durable.

En octobre 2015, le Conseil de l'ANU a décidé de s'éloigner de la gestion directe de son portefeuille d'investissements domestiques et a plutôt nommé un gestionnaire de portefeuille externe pour améliorer la gestion de sa dotation.

Dans le cadre de ce système, ANU ne prend aucune décision quant aux actions individuelles, mais exige de son gestionnaire externe qu'il remplisse les conditions suivantes:

1 Exclure les entreprises qui tirent plus de 20 pour cent de leurs revenus du charbon, des jeux de hasard, du tabac ou de la pornographie;

2 Pondérer le portefeuille pour réduire l'intensité de carbone (tonnes de CO2 produites par million de dollars de revenus) pour s'assurer qu'il est inférieur d'au moins 25% à l'ASX 200;

3 Veiller à ce que le portefeuille affiche une amélioration de 10% de la note globale Environnement, Social, Gouvernance (ESG) par rapport à l'indice de référence ASX 200.

Cela a été fait pour réduire plus efficacement l'exposition de l'Université Nationale Australienne aux investissements dans les industries à forte intensité de CO2 sans augmenter l'exposition de l'Université à la volatilité sur le marché des actions.
Si ce solde n'était pas géré, cela pourrait avoir un impact négatif sur la stabilité financière de l'Université, y compris sa capacité à s'acquitter de ses obligations de payer les engagements de retraite.

Le portefeuille de l'Université change de jour en jour, mais suite aux changements d'octobre, l'ANU a réduit l'intensité en CO2 de son portefeuille domestique de 276 tonnes / 1 million de dollars (en septembre 2015) à 169 tonnes / 1 million de dollars (en octobre 2015 ) - une diminution de 39% de l'intensité de CO2 par rapport à la politique précédente.

En février 2016, l'intensité de CO2 du portefeuille domestique de l'ANU était de 154 tonnes / 1 million de dollars, contre 352 tonnes / 1 million de dollars en septembre 2014 avant le lancement de la stratégie de désinvestissement de l'ANU.
L'intensité en CO2 du portefeuille de l'ANU a diminué d'un facteur de 2,3, soit une réduction de plus de 50%

Bien qu'une petite partie de cette diminution soit due à des facteurs de marché échappant au contrôle de l'ANU, c'est principalement grâce à la politique délibérée de l'Université de limiter l'exposition aux industries à forte intensité de CO2 qu’un tel objectif a été atteint.

L'Université continuera d'évaluer les méthodes disponibles pour répondre simultanément à ses obligations d'obtenir un rendement élevé et stable de son portefeuille de placements tout en réduisant son intensité en CO2. Ces efforts font partie d'un engagement global visant à faire de l'ANU une université plus durable et à contribuer au mieux à l'objectif global de réduction des émissions de carbone à l'échelle mondiale.




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2016-4-01






Commentaires

Article sans commentaire.