7 millions de dollars ont été alloués aux chercheurs de UQ pour la recherche sur les méga-données (Big Data)

Une subvention de 7 millions de dollars du gouvernement australien permettra de faire progresser la médecine personnalisée pour les maladies courantes, dans le cadre d'un projet de recherche de cinq ans à l'Université du Queensland.

La subvention du programme du Conseil national de la recherche médicale au professeur Peter Visscher du "Queensland Brain Institute", au professeur Naomi Wray et au professeur agrégé Jian Yang a été annoncée aujourd'hui.

Le professeur Visscher a déclaré que la puissance de calcul à haut débit serait utilisé pour analyser de très grands ensembles de données génomiques recueillies auprès de centaines de milliers de personnes.
"Notre recherche se concentre sur les patients atteints de troubles neurologiques et psychiatriques, y compris la maladie des motoneurones, la maladie de Parkinson, la démence, l'autisme et la schizophrénie", a déclaré le professeur Visscher.
"Les méthodes d'analyse et les outils que nous développons ouvriront la voie à la transposition de la technologie vers d'autres maladies courantes telles que l'obésité, le diabète et les cancers."

Le professeur Wray a déclaré que les nouvelles méthodes et outils d'analyse seraient diffusés par logiciel. "L'intégration de nos nouvelles méthodes à des thèmes centrés sur les maladies favorisera les utilisations vers des applications cliniquement pertinentes, permettant à d'autres chercheurs d'appliquer les résultats de nos recherches à l'ensemble des maladies communes", a-t-elle déclaré.

Le vice-chancelier et président de l'Université du Queensland, le professeur Peter Høj, a déclaré que cette recherche faisait partie de la révolution actuelle de la médecine.
"La technologie des méga-données (Big Data) a créé les médias sociaux, transformé les prévisions météorologiques et l'exploration minière"... "... Une transformation de même ampleur vient maintenant bouleverser les méthodes de soins, tandis que nous entrons dans l'ère de la médecine dite personnalisée et de précision basée sur les gènes d'un individu".

Le directeur du QBI, le professeur Pankaj Sah, a déclaré que ce projet de recherche plaçant l'Australie à la pointe de ce domaine incluait des collaborations nationales et internationales, y compris avec la Chine. "Donner du sens aux méga-données est un défi majeur", a-t-il déclaré. "Ce projet maintiendra et développera la connaissance australienne en statistique génomique, et formera et encadrera une nouvelle génération de chercheurs. "Les stratégies de recherche sont applicables à de nombreuses maladies courantes, de sorte que cette recherche a le potentiel de changer beaucoup, beaucoup de vies."




Auteur: Odile Smadja
Date de Publication: 2016-3-03






Commentaires

Article sans commentaire.